Le camping municipal de la Cité d’Alet à Saint Malo est ouvert du 31 mars au 9 mai et du 1er juillet au 4 septembre. L’accueil des camping-cars se fait du 31 mars au 25 septembre. Ce charmant complexe se trouve sur la Presqu’île d’Alet et bénéficie d’une belle vue sur la mer. Il accueille les personnes en situation de handicap en mettant à leur disposition des équipements adaptés. Les animaux sont acceptés au sein du complexe. A proximité se trouvent de nombreux commerces et des lieux historiques, puis on peut se rendre à Saint Malo à pied ou à vélo, en seulement quelques minutes.

Les emplacements

On compte 300 emplacements au sein du camping Municipal de la Cité d’Alet. Certains sont équipés de branchements électriques ; pour en bénéficier, il est conseillé d’effectuer les réservations à l’avance. Des haies séparent les parcelles de terrain pour que chaque groupe de campeurs puisse séjourner en toute sérénité. Les blocs sanitaires chauffés sont facilement accessibles puis les points d’eau sont mis à disposition un peu partout. Les barbecues sont autorisés sur les emplacements. Un boulanger vient tous les matins avec sa camionnette pour apporter des viennoiseries et du pain frais.

La qualité du camping

Le camping de la Cité d’Alet à Saint Malo est en général très propre. Les sanitaires et les emplacements sont bien entretenus et régulièrement nettoyés. Le site est la solution idéale pour des vacances en famille. Tous les campeurs bénéficient de l’eau chaude des douches. A la réception, le personnel est gentil et accueillant. On peut compter sur des informations complètes et précises sur le camping et sur les meilleurs endroits à visiter. L’accueil se fait en anglais et en français. Le rapport qualité – prix est satisfaisant. La vue est magnifique ; on se sentira certainement dépaysé. La superficie de chacune des parcelles de terrain permet aux familles de profiter d’une large zone verdoyante, entièrement ou partiellement ombragée.

Choisir le camping comme hébergement

Le camping a toujours été le moyen d’hébergement le moins cher. En venant en famille pour quelques jours, on peut très bien planifier les dépenses et gérer au mieux le budget dont on dispose. Plusieurs dispositifs visant à faire bénéficier aux familles des tarifs privilégiés sont d’ailleurs mis à disposition. Camper en famille, c’est vivre de bons moments inoubliables au cœur d’un cadre naturel, où l’on ne souffre ni de la pollution ni du stress. Diverses installations et plusieurs équipements modernes sont pensés et matérialisés pour permettre aux enfants et aux parents de passer un séjour agréable, dans de bonnes conditions de confort.

La Cité d’Alet

Pour profiter d’un séjour au calme en bord de mer, la Cité d’Alet est l’une des meilleures destinations. Elle se trouve à l’embouchure de la Rance, à seulement quelques centaines de mètres de la vieille ville. De la cité, on peut observer le panorama à couper le souffle sur l’océan, sur Dinard, sur Saint Malo. En empruntant ses sentiers pédestres, on profitera de belles promenades et découvertes de différents vestiges historiques, surtout ceux qui datent de la deuxième grande guerre.

Le mémorial 39 – 45

Au départ d’intra-muros, on peut se rendre à pied vers le fort de la cité d’Alet. Il s’agit d’un patrimoine historique important, le mémorial 39 – 45. Ce lieu abrite de nombreux vestiges de la guerre ; la visite est obligatoirement guidée. Les horaires d’ouverture varient suivant les saisons mais, en juillet et août, le site est accessible tous les jours. On a la possibilité de regarder un film intitulé « La Bataille de Saint-Malo » dont la durée est de trois quarts d’heure. Les tarifs pour adulte c’est de 6 euros, pour enfants de 8 à 18 ans : 3 euros et pour une famille nombreuse composée de 2 parents et 2 enfants ou plus : 17 euros.

Un berceau antique

La Cité d’Alet était la ville fortifiée de l’époque romaine ; c’est là que les premiers Malouins venaient s’installer c’est pourquoi, on lui attribue le nom de berceau antique du lieu actuel. Vers la fin du 17ème siècle, Vauban suggère la construction de nouvelles fortifications. Suite à de nombreuses incursions des anglais, l’ingénieur Mazin édifiait un grand fort d’artillerie qui servait à mieux protéger la cité, le port, l’estuaire de la Rance ainsi que l’arrière-pays. Durant la 2ème guerre, les allemands en font un pivot central. Entre les années 42 et 44, des blockhaus et des cloches blindées sont installés. Des galeries souterraines longues de 1300 mètres sont aussi creusées. Les lieux sont libérés en 1944 pour laisser place à un Musée, le Mémorial 39 – 45 où est implanté le camping Municipal.